is toegevoegd aan uw favorieten.

Les loisirs d'un ministre d'état, ou Essais dans le gout de ceux de Montagne.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

dans le goüt de Montagne. 233 de grandes & juftes réflexions fur 1'incompatibilité de ces deux départemens. D'ailleurs ils ne pouvoient pas être plus mal k propos réunis que fur la tête de M. de Chamillard ; mais cinquante ans de regne & de gloire avoient infpiré k Louis XIV la préfomption de croire qu'il pouvoit non - feulement bien choifir fes Miniftres , mais encore les dirigtr & leur apprendre leur métier. II fe rrompoit affurément. II dépendoit bien de lui de réunir fur la même tête les deux importans emplois de Colbert & de Louvois , mais il n'étoit pas en fa puiffance de fuppléer k leurs talens. Encore une fois, ce n'eft pas que M. de Chamillard fut un homme fans efprit, fans fagefTe & fans mérite ; il avoit donné de bonne heure des preuves d'une probité rare, qui ne s'eft jamais démentie. Mais fi le défaut de probité rend les plus grands talens inutiles & même dangereux , d'un autre cöté, cette grande vertu étant feule &c ifolée, ne fupplée a aucun talent & k aucunes connoiffances. Enfin, au bout de fix a fept ans, la tête de M. de Chamillard fuccomba