is toegevoegd aan uw favorieten.

Le spectateur Américain. Ou Remarques générales sur l'Amérique septentrionale et sur la République des treize-etats-unis.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

A M E R I C A I N.

avec la plus grande partie des natifs voifins, & dans le cas contraire, ce vafte continent fera toujours i comme il eft encore, plus a la charge qu'a 1'avantage de la Grande-Bretagne.

Le Canada offre donc des avantages réels & eonfidérables aux Bretons; mais il faut qu'ils fuivent d'autres erremens que ceux qu'ils ont fuivis jufqu'a préfent. Quicroiroitque,fous leminiftere du célebre lord Chatam, dans un tems oü 1'elprit d'intolérance eft méconnu prefque partout, 1'on ait pu propofer de chafier du Canada tous les prêtres & les écléfiaftiques frangois de toutes les dénominations, 'pour les remplacer par des tok niftres de 1'églife anglicanne ? Une telle propofttion, renouvelée même de nos jours, décele en même tems, une haine profonde pour la nation frangoife, & un caractere intolérant que la politique & la raifon condamnent également. Et c'eft un peuple qui fe targue de philantropie & de bienfaifance, qui veut ravir a 1'homme le droit de penfer comme il lui plait fur la religion1, ou qui le privera de fon état & le depouillera de tout. Cette méthode ne peut rendre le Canada floriffant; le colon gêné dans fon culte , fuivra fes prêtres & fuira fes oppreffeurs. II trouvera fans peine un terre hofpitaliere (O oü il fera bien accueilli,

(O Cette terre hofpitaliere fera celle des Etats-Unis, oü le tolérantifme le plus pnr, répand le bonheur parmi tous les eitoyens. Ses prflgrès font fi grands, que dans 1'auemblée geréïale de Rhode-Ifland, on a ftatué que les catholiques rotuaios auronr le droit de devsnir officiers tant civils que militaire3 daas i u;end je de cet état.

F 5