is toegevoegd aan uw favorieten.

Mémoires généalogiques, pour servir a l'histoire des familles des Pays-Bas.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

224 MÊMQIRES

point de mal. Ce Prince ne fit rien contre les rebelles, qui fut digne de fa 00 II avoit devife faftueufe Q e ). II fembla n'être pris pour de-venu que'pour être fpedlateur tranvile les cinq quïUe de 1'embrafemént quidéfoloitnos voyelles, provinces ; & il s'eh retonrna en A.E.LO.U. Allemagne , oü il n'emporta d'autre qu'il expH-fmit de fon expédition', ' que celui quoit ainfi; qu'il auroit pu attendre d'un fiïnpk Aujlrm <r/ZVOyage , la iatisfaéTion d'avoir vu imperare arbi ('on fils , fans avoir rendu fes fjijets wuverfo, ni pius daciles ni plus heur'eux.) Cepe dant L E' CH ANCELIER DE CARONDELEÏ, Mingoval & tpus les autres Seigneurs enfermés a Gravenfiein , qui avoient déja vu le fer des bourreaux levé fur leurs têtes , fe regardoient comme des viflimes dévouée.s a la fureur des Gantois ; &t du fond même de leur prifon , ils entendoient les cris des féditieux , 'que la' foif de leur fang rafTembloit autqur d'eux , comme des tigres féroces , toujours prêts a les dévorer. A chaque inftant ils s'attendoient a voir les portes de la prifon enfoncées , & les chefs des rebelles , fuivis de leurs fatellites , venir les arracher des mains de leurs gardes, pour les trainer au fupplice. L'appareil des tour-. mens , & 1'image de la mort , que 1'attente rend plus terrible , étoient fans ceffe devant leurs yeux. Tout■ leur efpoir étoit déformais dans la bonté du Ciel , qui pouvoit feul les ' défendre contre leurs implacables enne-' mis. Mais ils alloient mourir pour une noble caufe : leurs derniers foupirs devoient être des témoignages' illuftres & authentiques de leur zè!e I & de leur attachement pour leur >ouverain : & ce motif étoit feul capa, ble de foutenir leur courage. Tandis