is toegevoegd aan uw favorieten.

Observations pratiques rares et curieuses sur divers accidens vénériens [...]. Pour servir de supplément au Mémoire clinique sur les maladies vénériennes.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

107

cit, diftend leurs pores & s'cpanche dans les cavités.

Les chutes , les coups, les contufions donnenc ajiffifóuk'1*'rfyd%cM. Cecte tumeur eft encore une des fuites de 1'Hydropifïc du Bas-Ventre & reconnoit les mêmescaufcs.

On ne doit pas.a 1'exemple de Mr. Garangeot , mettre VEmphyj'èim au nombre des Hydrocèles. L'eau a fon fiége dans le tiffu cellulaire du Scrotum & cette enflure n'a ni les mêmes caufes, ni les mémes dangers que VHydróciïè. L'emphyfème eft une infliltration d'jau qui gagnc h Yerge^a gonflc & cr.'jfe le Phimojis ou le Parap'iymofis.

Au contraire,dans 1'épanchcmcnt quiconftitue le vrai Hydrocèie, la Verge n'eft nullemcnt gonrlée. Elle fe retire en proportion du volume que la tumeur acquerre & bientöt on finït par ne plus 1'appercevoir que comme un nombrij. La tumeur n'eft ni liffe, ni transparente , le Scrotum conferve des rides amoins que 1'Hydrocèle ne foit très-confidérable. Elle eft dure&t infenfi-

. E 6