Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

5ïO

tion*de 1'humeur gcnorrhoïque autant elles trouvcnt place , quand il ne faut que rendre Ie ton aux .glandes de 1'urêtre, ou de la proftate..

Si nous voulions dire tout ce que I'expérience nous fournit fur la gonorrhée if Jaudroit recommencerun livre, quand nousnous apercevons que celui-ci eft déja trop epais. Mais, comme il nous refte encore des epreuves k faire fur cette maladie de. P.ürêtre & que nous voudrions bien trouver , pour Ia traiter, unc méthode auffi générale qu'il puiffe en être, fure en même tems, convenabie k tous, peu gênante-

O) Que 1'en jiige , avec qoelque lueurde raifon le danger de repercuter une humeur viciée & quj tend a une dépuration vifible. J'ai Vu méme tels écoulemens gonorrboïques que toutts !es injeftions ■ n3om Pu writer un feu* infu.t. j'ai vu méme d'ancwnnes gonorrhées dont rhumeur paraidWt de qualité parfaite, qui ne fcmbloit provenir que d'une fimple. atonie , s'irrircr par une première injeaion faite avee 1c Sutre de Salurne bien plus innocent encore. <3«e ia Pierre Calamaahe & le Vitriol & caufer Ja-.: djfuiie & l.s-dou'.cjrs qui l'a,com; asneut.

Sluiten