Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i* ESSAI HISTORIQUE sur la

beaucoup au dela des bornes du pouvoir qu'a Surinam. Les lieux de débarquements, la proprété des pavés qui entourent les batiments, les hayes de limon, & la quantité d'arbres fruitiers qui forment les chemins, donnent un coup d'ceil des plus agreables qu'on puisfe voir; i! y a des loges a Caffé, qui ont coutés au dela de 80 mille florins: nous en avons asfez dit fur Ie luxe immoderé de ces habitations, pour avoir befoin d'en parler d'avantage.

Le revenu annuel de ces habitations pris enfemble , notamment de celles qui font des denrées exportables , a été faite avec beaucoup d'exactitude par Mr. Fermin, dans fon tableau de Surinam, depuis page 369 jusqu'a 376. La fomme de Ia valeur de tous ces produits pendant 1'efpace de 26 ans depuis 1750 jusqu'a 1775? en Caffé, Sucre, Coton & Cacao, montoient a f 265,400,000 ce qui fait par année, dix millions deux cents fept mille, fix cents, quatre vingt douze florins, fix fois «Sc quelques deniers.

Le revenu en produit de 10 années après, depuis 1776 jusqu'a 1780, monte enfemble a ifioooo mille bariques de Sucre, 120,000,000 tl de Caffé, 7,500,000 © de Coton, & 6,000,000 {§ de Cacao, ce qui fait une année pour 1'autre, feize mille barils de Sucre, douze millions de {$ de Caffé, fept cents cinquante mille f8 de Coton (e) & fix

Cents

fa) La culture du Coton a beaucoup augmentée, mais comme les premières dix années de la derniere fuppu-

tg.

Sluiten