is toegevoegd aan uw favorieten.

Dictionnaire élémentaire de botanique.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C H A

proche de la forme d'une cloche."

— contigu. ( Pileum contiguum.) Parmi les caraftères qui peuvent le plus f iïrement fervir a la diftinftion des efpèces de champignon, le figne de la contiguité ou de la continuité de la chair du chapeau avec celle du pédieule , eft en-même temps & le plus certain , Sc le plus facile a faiilr. On dit que le chapeau d'un champignon eft contigu avec fon pédieule, quand il y a une forte d'étranglement, qui femble faire du chapeau & du pédieule deux parties diftinftes; & on dit qu'il eft continu ( pileum continuüm ) , quand le pédieule s'évafe a fon extrémité fupérieure pour former la chair du chapeau: le chapeau & le pédieule , dans ce dernier cas , ne paroiffent point être de deux pièces. L'extrémité fupérieure du pédieule eft contigue' ; elle eft auffi continue : ce n'eft que lorfque le champignon eft parfaitement développé, que 1'on peut déterminer avec précifion s'il y a contiguité ou continuité de la chair du chapeau avec celle du pédieule : quelquefois le chapeau eft fufceptible d'être enlevé de deffiis le pédieule qui le porte , fans qu'il y ait le moindre déchirement fenfible ; 8c quelquefois auffi, malgré qu'il y ait étranglement, on ne peut le détacher fans le rompre; mais cela devient prefque indifférent pour celui qui obferve. On fent bien que la continuité eft indifpenfable dans ces deux parties ; puifque 1'une eft le prolongement de 1'autre, il n'eft queftion que du figne.

—- convexe. ( Pileum convexum, ) II y a beaucoup plus de

C H A 2j

champignons, dont les chapeaux font convexes dans Pétat de jeuneffe , qu'il n'y en a oü ils font concaves. Celui qui, dans fon parfait développement, ne devient jamais horifontal, ni concave , 8c qui conferve toujours une partie de la convexité qu'il avoit dans Pétat de jeuneffe, eft appellé chapeau convexe; c'eft pourquoi il eft toujours néceffaire de défigner Pétat de développement, 8c de comparer les individuS de Ia même efpèce dans des ages différens.

— doublé de feuillets. ( Pileum prond parte lamellatum. ) Celui qui eft doublé en deflbus de lames ou de feuillets : tels font les chapeaux des agarics de Linnarusj quelquefois les feuillets font adhérens a la chair, Sc quelquefois ils ne le fontpas. V. feuillets.

doublé de pores. {Pileum

prond parte porofcum,) Celui qui eft doublé en deflbus d'un ou de plufieurs rangs de pores outuyaux: tels font les chapeaux des bolets de Linnams ; fouvent les pores ou tuyaux font corps avec la chair 9 8c quelquefois ils ne font que comme appliqués fur la chair, de laquelle on les fépare très-aifément. V. pores.

— doublé de pointes ou de piquans. ( Pileum prond parte erinaceum.) Celui dont le deflbus paroït recouvert de pointes qui reflemblent a celles d'un hériffon : tels font les chapeaux des hydnes de Linnams.

— écailleux. ( Pileum fquamofum.) Celui qui eft recouvert d'écailles ou de portions membraneufes 8c épaiffes. Quand elles font rangées comme des écailles de poiffon, ou comme des tuiles

B 4