Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

LES LIAISONS

DANGEREUSES.

L E T T R E LXXXVIII.

Cécile Volkan g es au Vicomte

■de V-a l m 0 nt.

M

, ^ to«t le plaifir que j'ai, Monfieur,,

a recevoir les Lettres de M. Ie Chevalier Danceny, & quoique je ne defire pas moins que lui, que nous puiffions nous voir encore, lans quon puifTe nous en empêcher, je n'a'i pas ofe cependant faire ce que vous me propolez. Premiérement, c'efl: trop dangereux ; cette clef qUe vous voulez que je niette k Ja place de l autre lui reffemble bien affez y Ia verne.: mais pourtant, il ne laiffe pas d'aavoir encore de la difference, & Maman re garde i'tout, & s'appercoit de tout. Deplus.'

A 3

Sluiten