is toegevoegd aan uw favorieten.

Des États Généraux, et autres assemblées nationales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

BES CAP!TÜIAlRn, 447 -toutes les affaires , on y voir le Monarque a la tête de fon Parlement, les Féaux confultés par le Prince, & toutes les réfolutions prifes de 1'avis & du confentement de tous.

S'agit-il d'alfembler un Concile, dé réformer les mceurs publiques, detablir des Ecoles, de difpenfer les Eccléfiaftiques de férvir dans les' armées , d'ordonner même un jeune général i &c. c'eft toujours Ia réfolution du Prince & de fes Féaux , du Monarque & de fes Confeillers; c'eft le Prince qui veut avec fon Confeil, & du confentement de fes Féaux; ce font même quelquefois les Féaux qui veulent avec Je Prince. Sic nobis cum noftris Proceribus convenit. Statuimus cum confilio & confenfu Epifcoporum, & optimatum noftrorum. Confiderans una cum Sacerdotibus & conjiliariis noftris. Omnes unanimiter confenferunt, judicaverunt omnes. Piacuit nobis , & fidelibus noftris. Hoe piacuit omnibus. Communi confenfu decrevimus. Omnium cum voluntate & confenfu decrevimus', &c. A ce tableau général, joignons quelques traits.

19. Les Capitulaires font appellés par les Rois, leur ouvrage & celui de leurs Féaux.

Charlemagne, en parlant des Capitulaires faits pour être inférés dans la Loi Salique , die .qu'il les a faits du confentement de tous. Capi-