is toegevoegd aan uw favorieten.

Des États Généraux, et autres assemblées nationales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Parlemens de France. 131 roi même, quoique prifonnier. Le roi cfAngleterre recut la nouvelle de ce refus avec ta.nl d'impatience 8c de colere, qu'il rétolut de faire la guerre a la France même, au lieu de celle que jufqu'alors il avoit faite a fon roi. H defcendit k Galais a ce deffein, au mois de novembre de cette année 1359, avec une armée de cent mille hommes, qu'il conduifit devant Reims ea intention de s'y faire facrer; la ville fe défendit pendant plus de fix femaines, 6c cette formidable armée fut obligée de leverde fiege, Ie 1 ie. jour de janvier 1360. La Bourgogne 6c le Nivernois s'étant racbetéesdu■piilage, 1'Anglois fe rabattit vers Paris, après avoir ravagé la Champagne & la Brie ; & depuis s'étant retiré devers Char-tres, il s'y conclut, le 8 mai 1360, un traité fir.al, par lequel la déüvrance du. roi fut promiie au moyen de la ceffion du Poitou, della Guyenne & de plufieursautres.paysen toute foitverakieté, 6c d'une rancon en argent comptanfc, fi forte, que la France n'a jamais, pu. s'en acquitter.. Ce fut ainfi que fe termina cette affxeufe difgra.ce du roi Jean, lequel étant rentré dans fes états le 2.4 d'o&obre 1 3 60 , y demeura jufqu'a i'hivei*de 1363., aggravant tous les jours fon inconfidération, Li voulut alors repaffer en Angleterre fous.desprétextespeuconvenables , 6cy raourut; *rois mois après, le 8 avril 1363, avant paques»

P' 4