is toegevoegd aan uw favorieten.

Des États Généraux, et autres assemblées nationales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Parlemens de France.' 147 mis a la tête, quelque tems auparavant, A'époufer en troifiemes noces Jeanne, reine cle Naples : il fe rendit k Avignon dans cette penfée, croyant y parvenir par la médiation du pape. II changea peu après d'avis, cks'entêta d'une autre idéé encore plus bifarre ; car il' fe croifa pour la Terre-fainte, & il fe fit déclarer par le pape généraliffime desarmées de la chrétienté en oriënt: puis étant revenu a Paris pour fe préparer au voyage , ennuyé des remontrances judicieufes que le duc de Normandie étoit obligé de lui faire, il voulut retourner en Angleterre pour s'en débarraffer , malgré toutes les raifons qu'on put luioppofer , & i! y mourutle 8 d'avril 1364.

Voila certainement une trifle peinture de Pinégalité d'efprit de ce monarque , & des funefles événemens qui en ont été la fuite. II femble néanmoins qu'il y auroit peu de regnes plus inflru&ifs que celui-la, fi nous étions vérifablement difpofés k profiter des lecons qu'il nous donne. Mais la fuite naturelle du tems neus en va repréfenter un autre, dans lequel l'ordre, 1'économie , 1'autorité & la fageffe du prince nous fourniront une autre efpece d'inflruction , en nous montrant de queile maniere on peut combattre la defiinée la plus fachèufe , & même lui devenir fupérieur. Mais comme les éloges

Q 4