Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

16e Savaron. 235

LOUIS XII.

Un avani-propos qui tracé exactement Ie caractere du monarque & qui fixe les idéés ou les acceptions qu'on donne au mot vertu , met le letteur dans une parfaite connoiffance de 1'hiftoire qu'il va lire. Cette introduction fait honneur a M. 1'abbé Garnier, & perfonne ne penfera autrement que nous ; nous renvoyons nos leöeurs a fon ouvrage, paree qu'il faudroit tranferire un trop grand nombre de pages.

Mais nous ne nous difpenferons point de pl icer icilesréflexions de eet auteur fi eftimable, avant de parler.des états qui eurent lieu pendant ce regne. Ces réflexionsferviront a fixer nosopinions fur 1'origine du droit quia été conféré au clergé, & qu'il exerce dans les affemblées générales, (torn. 21 , pag. 185 ) « Les rois barbares, dit il, qui formerent de nouvelles monarchies èes débris de 1'empire Romain , furent ou plus généreux ou moins attentifs que les empereurs Romains; comme ils avoient moins de befoins, & qu'ils fentoient mieux la néce ffité de fe concilier 1'amitié des penples parmi leiquels ils venoient s'établir, ils ménagerent partieuliérement les eccléfiaftiques qui avoient ia première autorité dans les cités. Non contens de ieur

Sluiten