is toegevoegd aan je favorieten.

Des États Généraux, et autres assemblées nationales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

130 Analyse des Historiens il n'eft plus tenu de fa promeffe , comme nous avons dit, ce que ne peuvent les fujets enir'eux, s'ils ne font relevés du prince. Auffi les princes fouverains bien entendus, ne font jamais ferment de garder les loix de leurs prédéceffeurs, ou bien ils ne font pas fouverains.

Auffi le ferment de nos rois, qui eft le plus beau & le plus bref qui fe peut faire , ne porte rien de garder les loix & coutumes du pays , ni des prédéceffeurs. Je mettrai les mots ainfi qu'ils font extraits de mot a mot de la bibliotheque de Reims d'un ancien livre , qui commence : juliani ad erigium regem , anno M. LVIII. H nrico regnante Xxxil. 1III. calend. juny EGO Philipus Deo propiciante mox futurus rex Francorum, in die ordinationis meae , promitto coram Deo & Janctis ejus , qubd unicuique de nobis commiffis canonicum pnvilegium & debitam legem atque jufliciam conjervabo, & defenjïonem adjuvante Domino , quarntum potero exhibcbo , ficut rex in fuj regno unicuique epifcopo, & ecclefice fibi commiffoe per rectum exhibere debet populo quoque nobis credito , me difpenfationem legum in fuo jwe conjifentem , noftra aucloritate conceffurum. Qjia perlecla pofuiteum in manus archiepifcopi. J'ai ffu que celle qui fe trouve en la bibliothéque de Beauvais eft pareille , & du même roi Philippe I; mais j'en ai vtt