is toegevoegd aan uw favorieten.

Des États Généraux, et autres assemblées nationales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

sous Louis XL 249 fa couronne , ne fe pouvoir démembrer pour la donner a fon frere; que le jeune prince feroit exhorté de fe contenter de douze mille livres de penfion annuelle, fans tirer a conféquence a 1'avenir pour les autres fils de France.

Que lé Breton rendroit les places de Normandie , & que s'ii ne déféroit a cette crdonnance , 011 lui feroit la guerre a toute force; Sc pour cela ils oiiroient leurs biens & leurs

vies au roy.

Le roi fit incontinent fignifier cette réfolution a fon frere & au Breton ; & au même temps fon armee , conduite par fon admiral , entra en Bretagne , prit Chantocé, Ancenis , & s'étendit bien avant dans le pays, tandis que lui , après avoir vifité fa bonne ville de Paris étoit allé fur la fronttere de Picardie, dreffer fes machines, pour effayer de détacher le nouveau duc de Bretagne d'avec eux.

Pour lors le duc ayant vaincu les Liégeois , Pavoit envoyé prier de laiffer fes amis en paix, autrement, qu'il feroit obligé de les fecourir ; & de fait il s'avancoit a grande journée pour cela : mais cependant ces princes ayant pris Pépouvante , fans qu'il parut rien qui les obli»eat a fe précipiter fi fort , couclurent leur accommodement avec le roi , & en pafferent par ia téfolution des états de Tours.