Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

$ö E T A t S

» il a""été néceflaire d'en nommer fur le champ » pour vaquer aux affaires les plus urgenres j » mais que ce choix & tous les autres régiemens « qui ont été faits depuis Ia mort du roi , ne >♦ font que des régiemens provifoires, & qu'ils » n'auront d'autorité qu'autant que vous les au» rez confirmés. Ces affemblces d'états & le 3» pouvoir que je leur donne , ne font point >» une nouveauté t 6c ne peuvent être ignorés » par ceux qui ont lu 1'hifloire. Lorfqu'après » la mort de Philippe-le-Bel , il s'éleva une » difpute entre Philippe-de-Valois & Édouard, »> roi d'Angleterre, par rapport i la fucceffion 3> a la couronne , les deux contendans fe fou» mirent, comme ils le devoient, a la déci» fion des états généraux , qui prononcerent » en faveur de Pkilippe. Or , fi dans cette » occafion , les états ont pu légitimement difs> pofer de la couronne , comment leur contef» teroit-on le droit de pourvoir a 1'adminifira» tion & a la régence ? Sous le roi Jean , 5c » lorfque ce prince valeureux, mais imprudent, » fut emmené prifonnier en Angleterre , les » états affemblés ne confierent pas l'adminiftrav> tion a fon fils , 'quoiqu'il efit alors vingt ans » accomplis ; ce ne fut que deux ans plus tard » que ces mêmes états aflemblés pour la fe-

Sluiten