is toegevoegd aan uw favorieten.

Des États Généraux, et autres assemblées nationales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

sous Francois I. 129 rens termes ; ou il les rejettera , Sc alors il faut des fonds extraordinaires pour poulfer la guerre en Italië, Sc la porter dans les pays-bas. Si vous jugez que 1'état ne puiffe fubvenir a cette dépenfe , il faut ou rendre la Bourgogne, ou trouver bon que je retoume me conftituer prifonnier si Madrid. Car de croire que les chofes puiflent refter dans 1'état oü elles font, Sc que j'achette ma liberté au prix de celle de mes enfans, qui font ceux de la chofe publique, ce feroit me faire outrage. D'ailleurs, quel feroit le fruit de cette barbare politique ? Je puis moutir demain , Sc au lieu d'un roi , vous en auriez deux a\ racheter. Si par les arrangemens qui peuvent être pris, ma préfence cefle d'être néceflaire, je pars pour Madrid. Ecartez de vos délibérations tout ce qui me touche perfonnellement, Sc ne confultez que 1'intérêt de nocre commune patrie, a qui nous devons tous également, lorfque fes befoins 1'exigent, le facrifice de notre vie Sc de notre liberté ».

Lorfque le roi eur ceffé de parler , le cardinal de Bourbon, pour le clergé, le duc de Vendóme pour la nobleffe , Sc le préfident de Selve pour le tiers-état, le remercierent de 1'amour qu'il portoit a fon peuple , Sc de 1'honneur qu'il leur faifoit, en leur communiquant 'avec tant de