is toegevoegd aan uw favorieten.

Des États Généraux, et autres assemblées nationales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

'8 o U S C H X X t E S IX. 445

fcordeliers d'Orléans, les perfonnes des députés des provinces, archevêchés, gouvernemens SC pairies ei-après nommés & déclarés. Pour fatisfaire au mandement du roi , qui avoit ordonné les trois états de fon royaume être affèmblés, premierement en la ville de Meaux , Sc depuis alfignés en ladite ville d'Orléans, ont, d'un commun accord Sc confentement, voulu Sc ordonné que pour la conduite dudit état eccléfiaftique Sc de 1'affaire qui fe préfente, feroient élus aucuns prélars de la compagnie, pour recueillir 8c recevoir les voix Sc opinions defdits députés Sc conclure felon les avis , 8c de la majeure partie d'iceux , de ce qu'il conviendra faire. Seroient auffi députés quelques perfonnages, pour rédiger par écrit les expéditions , ordonnances Sc conclufions qui feroient faites par 1'avis dudit clergé, 8c en bailler acte a qui il appartiendra.

Lefquels du clergé unanimement ont prié Sc requis Sc de fait ont élu Sc nommé très-révérends peres en Dieu, meffeigneurs Simon dc Maillé, archevêque de Tours , Sc Gabriel U Feneur; évêque d'Evreux • lefqaels en ont accepté la charge, déclarant expreflement que la forme de la féance ou du patier , ni autres chofes quelconque qui feroient faites en ladite atTetoblée,