is toegevoegd aan je favorieten.

Des États Généraux, et autres assemblées nationales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

\» Ê T A T S

C V

E» ce faxfant, plaira i fa majefté commander que les pages fervant en fa chambre 3c écur e *uront dorénavant précepteurs pour les inftrue es lettres avec leurs écuvers, pour les dreifer an -amment de toutes armes qui feront choifies par fa rna;efte gens d'age & ornés de vertus requifes a telles charges, & auront 1'oeil a leur faire

atte f ' tOUS VemieUX eXerdces> <^

abufer de leur fervtce a chofes inutiles,& quelquefois fort déshonnêtes, qui foient dWtpIus dangereufes que eet age eft aifé i prendre le L quon lm donne. P '

C V I.

Et conféquemment exhortera ledit feigneur les

pnnces 8c feigneurs qui font état de tefr p-

* jeune nobleffe, qu'ils ayent a les faiJinfo

truzre par la forme fufdite, les priant vouloir faire

ce bien a eet état, d'en avoir a leur fuite le plus

qu ils pourront, étant affurés que par-H ils acque-

reront doublé mérite envers la nobleife, & les

autres etats dudit royaume, outre fhonneur que

ce leur fera de voir fortir de leurs maifons une

jeuneffe bien apprife 3c aeheminée d toute forte

de vertu, tellement qu'au fortir de page ils

foient capabies de faire fervice audit feign^ m en to Ies cJurges è%ueIfes ü ^ >