Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

sous Charles IX. i* lignes, & chacune ligne vingt fyilabes pour le moins. Ne fera taxé au procureur , tant pour fes peines & vacations, que pour feuiliet écrit , plus de cinq fols tournois pour chacun feuilietefdites cours fouveraines, & aux autres fubalternès & inférieures, a la raifón de ce qui efl: aécouturrië être taxé pour feuiliet, pourvu que la taxe n'excede quatre fols.

Pour obvier aux exactions des fergens, collecteurs des amendes a nous adjugées par nos cours fouveraines, ordonnons aux greffiers dó nofdites cours, de faire de trois mois en trois mois, róle & extrait particulier, par bailliages & fénéchauffées defdites amendes a nous adjugées, lefquels feront envoyés a nos receveurs ordinaires, pour chacun d'eux refpectivement les faire exécuter par nos fergens, qui ne pourront prendre autre falaire que celui qui leur eft taxé par nos ordonnances, & les deniers qui proviendront defdites amendes, feröht recus par nofdits receveurs , chacun en fon égard, pour aprcs les envoyer par eux a nos receveurs généraux des exploits & amendes de nofdites cours, qui en bailleront leurs quittances, & en compteront a nos chambres des comptes.

Réfideront nos baillis & fenéchaux en perfonne, déclarant les offices de ceux qui ne réfideront impétrables & vacans , & vacation ad-

B üj

Sluiten