is toegevoegd aan uw favorieten.

Des États Généraux, et autres assemblées nationales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

470" Etats & Officiers de ce Royaume, dé pouvoir être excommuniez ; & foutenoient tout au contraire, que tels privileges n'avoient jamais éié odroyez, & qu'il ne s'en trouvoit aucune Uulle; que celles du Pape Martin & Eugene, & les Extravagantes du Pape Clement qu'on afleguok, n'én faïfóient aucune mention j & qu'd y avoit une infinité d'exemples dont PHiftoire étoit pleine , tant en Pancienne Loi , qu'en la nouvelle , d'Empereurs , 8c Rois excommuniez & degradez ; 8c lefquels s'ils étoient enfans de 1'Eglife , il falloit qu'ils fuffient fujets a la difcipline d'icelle , & reconnoitre Ie Chef & Pafteur univerfel : qu'au furplus en matiere dela Foi, tous privileges ceffoientpar la difpofition du droit, en faveur de laquelle ils étoient odroyez , fi aucun y en avoit. Et après on tomba fur les Arrêts de Tours 8c de Chalons , dont lefdits Député» de PUnion s'en plaignoient, remontrans qu'ils avoient apporté de grands fcandales a toute Ja Chrétienté , pour les blafphêmes qui y étoient contenus j & que ce n'étoit la pieté de nos anciens Francois , la révérence qu'ils avoient toujours portee au faint Siege. La réponfe des uns étoit que c'étoient chofes ordinaires, & les premiers Arrêts qu'on avoit vüs de cette forte ; les autres 'fe plaignoient 'que