is toegevoegd aan uw favorieten.

Des États Généraux, et autres assemblées nationales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

sous Louis XIII. iji ferons-nous, & vous & nous , fi ingrats de tant de biens, que vous confeffez hautement de leurs majeftés, & a titres plus gratuits que non pas nous, de tenir leur couronne flottante & tranfmifïïble, a la volonté du grand-vicaire, de celui qui a renoncé a cette prétention, voir méme de fe rendre arbitre entre deux frères qui plaidoient enfemble une fuccefïion paternelle, pour n'en avoir été établi juge ?

Après cela je n'en veux pas faire le jugement; mais je vous fupplïerai, monfieur, de nous dire ce que vous-même vous en voudriez cróire & nous en voudriez enfeigner, comme notre pafteur : & vous dirai, a cet effet, ce qui fut dit au pape Marcellin , dont vous.avez parle, quand il fut accufé d'avoir (quoique forcé tyranniquement) encenféles idol es, jent ent iam tuam (imo & nojlram) in jinu tuo collige; prima Jedes non judicabitur d qua quam, alios judicatura. Je crois que vous (qui avez fuivi le feu roi, i'avez. rendu a 1'églife & 1'églife a lui) reconnoïtrez en avoir déja fait le jugement, quand vousmême avez pratiqué généreufement, comme. nous , ce que nous defirons être écrit, & r~econnu pour loi inviolable.

Quant aux exemples allégués de 1'ancien teftament, des dépofitions de plufieurs rois, pas les grands-prêtres & pontifes, qui ont n

■ K 4