Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

«4 PrATIQUE des VERTU9

11 paroft par cette décifion , que la Vaine-Gloire eft non feulement un pêché , mais un pêché qui ferme a Jefus-Chrift 1'enti ée de nos cceurs, car c'eft ce que (ignirle dans eet endroit le mot de croire.

C'est aulll ce qui prouve , en fecond lieu, combien ce pêché eft dangereux; car s'il ferme h Jefus-Chrift 1'entrée de notre cceur, il nous expofe h une infinité de dangers, puifque nous ne pouvons être en füreté, cc nourrir 1'cfpérance d'éviter la colere è-venir,qu'autant qu'il habite en nous.

Maïs outre 1'autorité du Sauveur, Texpérience montre que ceux qui font pofledés de ce defir d'être loués par les hommes, s'expofent a un grand nombre d'autres péchés. Car dès qu'on eftime aflez les appiaudiflemens humains pour vouloir les obtenïr a quelque prix que ce foit, on fe porte aiférnent aux plus grands péchés , lorfqu'üs font a la mode, plutót que de pafier pour fingulier & fcrupuleux, C'eft fur quoi on'peat en appelier a Ia confeience de bien des perfonnes, deforte qu'il feroit inutile de s'étendre davantage fur les dangers auxquels ce pêché expofe.

Il n'y a pas moins de folie que de danger. C'eft ce qui paroit d'abord, lorfqu'on exarninc cc que nous recherchons avec tant de paflion; ce n'eft

que

Sluiten