Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

trois DISSERTATIONS 9

> ment pourra - t-on , introduire une refor, me k eet egard vis - k - vis des Maitres . d'ecole ? II n'eft pas poffible d'en faire , 1'objet d'un examen, quoiqueIa promptitus de & 1'emportement foient des pasfions , trés condamnables a & qui infeétent malheu, reufement plus ou moins toutes les Clas, fes des Citoyens; il n'eft donc pas eton, nant s'il fe trouve des Maitres qui pren, nent quelque fois de 1'humeur en tenant , ecole'. Celui qui a eté parmi la jeunes fe , aura fans doute expérimenté que les enfans font fouvent fi volages, fi défobéïsfans & font fi peu de cas des exhortations réiterées qu'on leur addreffe pour leur bien être, qu'il n'eft point etonnant s'ils echauffent par fois les Maitres d'ecole les plus patiens 6c les plus modérés: car ils font hom mes , 6c leur patience n'eft pas tellement a 1'epreuve qu'on ne puiffe 1'epuifer, Je m'etonne que cela ne leur arrivé pas d'avantage, lors que 1'on confidere les rompemens de tête auxquels ils font expofés. Pourmoi je trouve que 1'affertion du Profeffeur infe^

A 5

Sluiten