is toegevoegd aan uw favorieten.

Remarques sur trois dissertations, publiees en l'an 1781. par la Societe des sciences etablie a Flissingue.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ioo REMARQUES sur

„ Hollandoifes Frangoifes, & non point de tel,, les, qui, au lieu de civilifer la Nation con„ formément k fon inftitution primitive, in„ fpirent au contraire k la jeuneffe ungoüt ,, etranger qui 1'eïoigne du Patriotisme, par „ oü, hélas! nous fommes petit a petit „ tant dégénérés du naturel & du carac„ tere de nos Ancêtres"t

II eft certain, fi cette affertion eft véritable , que les Ecoles penfionnaires des garcons que 1'on voudroit fupprimer, font bien moins dangereufes que celles des filles que 1'on eft d'avis de conferver; paree qu'on les y envoie bien fouvent dans un age propre a contractei' facilement ce goüt etranger, 1'amour de la parure, le luxe, la frivolité &c, & que s'en retournant a la maifon paternelle, elles conferveroient prefque toute leur vie, les funeftes imprcffions que cette education, peupatriotique, auroit pu faire fur elles, puisque c'eft dans ces Ecoles qu'on les perfectionne & qu'on met, pour ainfi dire, la derniere main h leur education ; Au lieu que les garcons font ordinairement en penfion , dans un age oü ils font