Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fur ïArmée HoIIandaife.

29

avec 1'uniformité & la violence, que le premier bras fcavait en obtenir.

C'eft une vérité conftante démontrée par l'expérience de tous les fièclcs, que ce n'eft pas la quantité mais 1'enfemble qui ibrme les armées» Un amas immenfe d'hommes & de chevaux fans ördre, ne compofe qu'un vil troupeau que la première forfce bien difciplinée, quoiqu'inférieure en nombre , va difperfer; comme laPhalange Macédonienne fit évanouir les innombrables effaims de foldats dont le Roi de Perfe furchargeait la terre.-

Si donc un amas incalcülable d'hommés non organifés, mais dont le raflemblement au moins, a le droit depréfcnter.a 1'imagination un tableau impofant, a toujours été difperfé- par dcs^ corps in-1 férieurs en nombre, mais auxquels 1'ordre préfidait. Que doit-ori efpcrer d'une armée faible qui joint a fa faibleffe réelle le défaut d'inftruction? Tcllc eft 1'armée HoIIandaife dont les par'ticules ne peuvent s';im:;l<ï;amer faüte de propor'tion & d'enfemblc. Difperfées efl'es n'ofenj

Sluiten