Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 8 )

lesquils même ne pouvoient fe mettre en oeuvre, qu'au moment le plus préffant du danger,

ou bien lorsqu'il étoit trop tard. 'Une fituation d'affa;res, qui a fait rccueillir k la Repu-

blique, pendant plus de deux fiecles, les fruits les plus amers; et h laquelle on doit prineipalement attribuer les désavantagcux traités de paix, conelus en i674> 1678, 1748, 17-53, & 178,5. fans ajoutcr, que'toutes les afl'emblées, ou les grands intcrêrs du Peuple doivant fe. discuter & le terminer, et oü les membres ne peuvent voter par tête , renferment en foi, le germe dc leur impuilfancc & de leur dilfolution ; et que li toutes ces afllmWees ne font d'ailleurs point fondees, fur des pr'ncipes de popularon, depuiflance, ou de resvenus; comme 1'aflemblee tantöt dillbuie des Etats Gencraux , de ees conrrees n'y fut j-mais fondce; il ne fauroit manquer qu'elles ne fe rcplongent dans le neant, et falfent place a d'autres dispolitions, qui plus amlogues a la desf/ation de 1'bomme, repolent fur la laine raXon, et fur les vrais & cternels principes de Libst.é & d'^^ai é.

( La fuite de ce dïfeours Vordinaive prodimin. *)

' . Note des r-'dacteurs. Les embarras qui accompagnent nécclfairement une nouvelle entreprife, et a plus forte raifon une entreprife aulfi importante que celleci; comme en outre, la difftculté de fe procurcr promptement , dans ies premiers jours de.l'dfflmfiiéê A ti aj, diverfes piéces originales ; voila les caufes qui nous ont empêché, de faire 'parottre cc premier numéro, dès ven d red i dernier; et qui dans quelques feuilles fuivantes retarderont Ie détail des prena'eres Seances. Nons croyons devoir en avertir nos leéteurs-, qui feront d'ailleurs fans cioute charmés, de recevoir la plupart des prcces intéreifantes en entier. On n'épargnera aucune peine pour fe les procurcr, et pour mettre toute la diligence pcfïïble a 1'exécution de eet óuvrage.

Le Moniteu- Betave s'imprime a la Haye, & fe diftribuera provLoirement deux fois par femaine, favoir: le mardi tk le vendredi. Le prix d'abonnement eft de quin^e florins , argent courant d'HulIande, par an; a proportión pour fix ou trois mols; et doit toujours fe payer d'avance. Chaque numéro peut d'ailleurs s'acquérir féparement, a raifon dc trois fols d'Hollande.

Le bureau général du Moniteur Bat ave fe tient a -la. Haye , chêz IJenri Confiaps-I, Iibraire , a 1* jrar.de falie de Ia cour d'Hollande ; auquel ou peut adreffer, (" moyennant franc de port) les foufcriptions , lettres & avis relatifs a cette feuille ,.. dont la diftribution fe fait pareille,-ment: a Amfterdam, chez G. Heintfen; a Rotterdam, chez D. Vis; a Dordt, chez A. van den Kieboom ; a Leide, chez les freres Murray; a Haarlem, chez J. Loosje5 ; a De'ft, chez M. Roelofswaart; a Utrecht, chez J. van den Schroef; a Bois-le-Duc, chez J. Pallier.; & chez tous les principaux libraires de la République Batave. A Bruxelles, a Hambourg, & dans les autres villes d'Allemagne, on n'a qu'a s'adreiTer aux bureaux de poftes.

On abonne pour toute la France , £hormis la ci-devant Belgique) chez R. Vatar & aff. .rue de 1'univerfité; N°. 139. a Paris. On ne fera aucune expédition fur le territoire Franr.ois , fi 1'abonnement ne s'en fait au bureau ci-deflus. Le prix eft de L 34. peur un an, & de L 18, jour fix mois , payable en efpeces.

Sluiten