is toegevoegd aan uw favorieten.

Le bachelier de Salamanque, ou Les memoires et aventures de Don Cherubin de la Ronda.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Salamanque. 89

amene Ie mellleur de mes amis , qui eft un gentilhomme de la province de Léon, &c de plus un garcon de mérite. Les dames lui répondirent que ma vue confirmoit le bien qu'il pouvoit leur dire de moi ; & elles m'honorèrent de 1'accueil le plus gracieux.

Je ne ferai point le portrait de ces dames; je dirai feulement que je fus frappé de leur beauté , & qu'après un quart-heure de converfation , je me fentis également charmé de 1'une , & de 1'autre , quoiquëlles fuffent d'un caraöère différent. Ifmenie étoit férieufe, & Bafilifa fort enjouée. La première parloit avec autantde dignité que d'élégance , & ne donnoit rien au hafard; & la feconde hafardoit volontiers , mais prefque toujours heureufement. Comme don Manuel s'appergut que je prenois un extréme plaifir a les entendre : feigneur don Chérubin, me dit-il, avouez que vous ne me favez pas mauvais gré de vous avoir amené ici ?

Au nom de don Chérubin, Bafilifa me regarda fort attentivement, & me demanda dans quel endroit d'Efpagne j'étois né. Madame, lui répondis-je, la province de Léon m'a vü naitre ; pourquoi me faites-vous cette queftion ? La dame parut troublée de ma réponfe , & me repliqua de cette forte : ce n'eft pas fans raifon que je vous la fais; je connois quelques per-