is toegevoegd aan uw favorieten.

Le bachelier de Salamanque, ou Les memoires et aventures de Don Cherubin de la Ronda.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Salamanque. 445 tourmens. Tout cela fut inutile; on ne put leur arracher leur fecret.

Si fon excellence nous eüt voulu croire, Salzedo Sc moi, il en feroit demeuré la. II auroit renvoyé ces malheureux dans leur pays, & fe feroit contenté de les avoir inhumainementtraités. Tel fut notre avis, qui pourtant ne fut pas fuivi, tout judicieux qu'il étoit. Le vice-roi ne pouvant perdre f efpérance de tirer de 1'or de ces prifonniers, prit le parti d'écrire a la cour pour informer le premier miniftre de ce qui s'étoit paffé, Sc lui demander ce qu'il devoit faire de ces trois gentilshommes indiens. Le duc d'Olivarès, s'imaginant déja tenir vingt tonneaux de poudre d'or, fit promptement réponfe au comte de Gelves, & lui ordonna de faire fans facon trancher la tête aux trois frères, s'ils s'obftinoient a garder le filence.

Quoique eet ordre parut cruel au vice-roi, il ne Iaifia pas de fe difpofer 4 faire cette fanglante exécution, quelque chofe que nous puiffions, mon collègue & moi, lui repréfenter pour 1'empêcher de fe couvrir du fang de trois hommes qui ne perfiftoient a fe taire , que paree qu'ils n'avoient peut-être rien k dire. II oppofoit a nos difcours deux raifons aufquelles nous fümes obligés de nous rendre. Premièrement il connoiffoit le caraétère du comte - duc , minirtre