is toegevoegd aan uw favorieten.

Lettres écrites de Hollande, d'Angleterre et de Spa.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DB NEWHALL. 225

trés bonne,) est qu'en ce pays-ci il n'y a point de maifons de poste privilégiées ou affermées: chacun y tient chevaux de poste qui veut, pourvu toütefois qü'il fe foumette k quelques ordonnances générales, furtout par rapport au payement. Cette liberté, en excitant 1'émulation, pi'oduit Une abondance incroyable de voitures & de chevaux, & fait qu'a tous égards les voyageurs font mieux fervis. Je vous ai marqué derniérement ce qu'on paye: a tout prendre, je cröis que la poste Angloife est plus chère que la Framgoife; les turnpikes fur-tout viennent un peu fréquemment, tandis qu'en France fur ces belles grandes routes on ne trouve point de barrières. Je crois même m'être appercu qu'a ces turnpikes le prix est doublé le Dimarrche.

On compte ici par miles & non par postes, lesquelles en France n'étant pas exactement mefurées, y font trés arbitrairement réglées & varient beaucoup quelquefois. Elles y pasfent pour être de deux lieues, mais fürement ne le font pas toujours. Ici, chaque mile a été arpenré & s'indique par une grosfe pierre numé-

Parï. II. P rotée,