is toegevoegd aan uw favorieten.

Les liaisons dangereuses ou Lettres recueillies dans une sociéte, & publiées pour l'instruction de quelques autres.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

1) A S G E R Ë ü S ES. 7?

vous être utile. Mais que puis-je faire , que vous admirer 8c vous plaindre ? Je loue le parti fage que vous avez pris : mais il m'effraie , paree que j'en conclus que vous 1'avez jugé nécelfaire ; & quand on en eft la, il eft bien difficile de fe tenir toujours éloignéede celui dont notre cceur nous rapproche fans celfe.

Cependant ne vous découragez pas. Rien ne doit être impoffible a votre belle ame; 8c quand vous devriez un jour avoir le malheur de fuccomber ( ce qu'a Dieu ne plaife !), croyez-moi , ma chere Belle, réfervez-vous au moins la confolation d'avoir combattu de toute votre puifiance. Et puis , ce que ne peut la fagefle humaine, la grace divine 1'opere quand il lui plaït ? Peut-être êtes-vous a la veille fes fecours; & votre vertu, éprouvée dans ces combats pénibles, en fortira plus pure 8c plus brillante. La force que vous n'avez pas aujourd'hui efperez que vous la recevrez demain. N'y comptez pas pour vous en repofer fur elle, mais pour vous encourager a ufer de toutes les vötres.

En laiffant a la Providence le foin de vous fecourir dans un danger contre lequel je ne peux rien, je me réferve de

E %