is toegevoegd aan uw favorieten.

Les soirées amusantes, ou Recueil choisi de nouveaux contes moraux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Si Les S o i r é e s

plus doux & le plus harmonieux de la. langue fran9.0i.fe.

Oriphile avoit un oncle & une tante.. Tous deux étoient ricfies, êc tous deux 1'appeloient auprès de leurs perfonnes. Eft-ce a la tante , eft-ce a Tonele, qu'il donnera la préférence ? C'eft ce qu'il ne voulut décider qu'après une miïre délibération. Comme Oriphile vouloit n'avoir rien a fe reprocher, il 11'épargnoit ni les interrogations, ni les 'démarches*. Avantde prendre fon parti il s'étoit fait dormer un état de leurs biens; il avoit fait lever leur extrait baptiftere , pour favoir au jufte leur age; & enfin il avoit pris fur leur fanté Favis de leurs Médecins. II fe décida pour la tante , paree qu'avec autant de fortune que Tonele, elle avoit au moins douze ans de plus. On voit qu'Oriphile n'agifloit point en étourdi, & «qu'il raifonnoit fa conduite.

Rendu auprès d'elle, il mit en pra*