is toegevoegd aan uw favorieten.

Les soirées amusantes, ou Recueil choisi de nouveaux contes moraux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

'A MUSANTE S. 22c

avec fierté qu'il n'avoit fait a Tayo que le traitemem que méritoit un vil ouvrier qui avoit oublié le refpeóc qu'il devoit a un homme comme lui.

Un homme comme vous, lui réponditle Roi! Eh ! dites-moi, quelle différence y avoit-il entre eet artifan dont vous parlez avec tant de mépris 5 Sc 1'aïeul de votre grand-pere , lorfqu'en récompenfe d'une marqué éclatante de courage &'de fidélité qu'il donna en défendant la vie de fon maïtre, on le tira de la fonclion fervile de couper du bois pour le Palais de mes ancêtres ? II dut a fes vertus les diffinctions dont on 1'honora. Quoique le premier nobie de fon fang, il le fut plus que vous , il le fut par 1'ame, Sc non par la naiflance ; fon mérite , Sc non le hafard, fit fon titre , il fut le premier de vos aïeux , Sc vous nen rappelez que le nom. Je vois avec regret, continua le Monarque , un

K y