is toegevoegd aan uw favorieten.

Le cabinet des fées, ou Collection choisie des contes des fées

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

7G B A B I O 1 E.'

fi trifte. Les unes dirent qu'il falloit étoufFer Ia guenuche, d'autres la renfermer dans un trou , d'autres encore la vouloient renvoyer a la mer' La reine pleuroit & fahgfotoit; elle a tant d'efpnt, difoit-elle, quel dommage de la voir réduite Par un bouquet enchanté , dans ce miférabje «at ? Mais au fond , continuoit-elle , c'eft ma * ,' C'eft mon fa"2 » c'eft moi qui lui ai attiré de h méchante Fanferluche ; eft-il ;Ufte qu'elle Me de la haine que cette fée a pour moi? Uui, madame , s'écria fa vieille dame d'honneur, il faut fauver votre gloire ; quepenferoiton dans Ie monde, fi vous déclariez qu'une monne eft votre infante ? II n'eft point naturel d'avoir de tels enfans, quand on eft auffi belle que vous. La reine perdo.it patience de fentendre raifonner ainfi. Elle Se ks autres n'en foutenoient pas avec moins de vivacité, qu'il falloit examiner ce pent monftre , & pour conclufion , elle réfolut d'enfermer Babiole dans un chateau , ou elle feroit bien nourrie & bien traitée le refte de fes jours.

Lorfqu'elle entendit que la reine vouloit la mettreenprifon, elle fe coula tout doucement par la ruelle du lit , & fe jetant de la fenêtre fur un arbre du jardin , elle fe fauva jufqu'a la grande forèt, & JaiflTa tout Ie monde en rumeur de ne Ia point trouver.