is toegevoegd aan uw favorieten.

Le cabinet des fées, ou Collection choisie des contes des fées

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Bourgeois. 441' auffi-töt qu'il 1'appercut dans fa main , il s'écria de route fa force : monfieur de Saint-Thomas, je me mets fous votre protection , ne fouffrez point qu'on me fa(Te plus de mal que je n'en ai i a ces mots le baron empècha que maitre Robert ne fit des fiennes.

Madame la baronne le trouva plus inquiète que le malade, car fa blelfure n'étoit pas aufli grande qu'elle auroit du 1'être , par rapport a 1'horrible coup qu'il s'étoit donné. Elle lui offrit honnêtement de le garder chez elle jufqu'a ce qu'il fut guéri, de lui tenir compagnie , Sc même d'amener fes filles dans fa chambre pour 1'entretenir ; j'ofe dire , ajouta-t-elle , fans trop de vanité, qu'elles ont de 1'efprir & le goüt délicat. Elles aiment la lecture ; elles favent en proficer ; elles vous diront les Amadis de Gaules par cceur. Madame , répondit la Dandinardière , je crois tout ce que vous me dites, mais le hafard m'ayant fait rencontrer deux jeunes altefles d'une beauté incomparable, j'en ai 1'idée fi remplie , que je ferai bien-aife de n'en point voir d'autres qui puiflent les effacer ae mon louvenir ; ce que je vous dis neffc point par un manquement de iefpect pour mefdemoifelles vos filles, mais bien plutbt par une: crainte de les trouver trop belles. La baronne