is toegevoegd aan uw favorieten.

Le cabinet des fées, ou Collection choisie des contes des fées

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Contes Arabes. fentolt rien. Néanmoins il entendit bientöt une voix qui dit: Savez-vous qui eft ce bon homme a qui nous venons de rendre ce bon office? & d'autres voix ayant répondu que non, la première reprit : Je vais vous le dire. Cet homme , par la plus grande charité du monde > a abandonné la ville oü il demeuroit, & eft venu s'établir en ce lieu, dans 1'efpérance de guérir un de fes voifins de 1'envie qu'il avoit contre lui. II s'eft attiré ici une eftime fi générale, que l'envieux ne pouvant le fouffrir, eft venu dans le deffein de le faire périr : ce qu'il auroit exécuté , fans le fecours que nous avons prêté a ce bon homme, dont la réputation eft fi grande, que le fultan, qui fait fon féjour dans la ville voifine, doit venir demain le vifiter, pour recommander la princefie fa fille a. fes prières.

Une autre voix demanda quel befoin la princeffe avoit des prières du derviche ; a quoi la première repartit: Vous ne favez donc pas qu'elle eft pofledée du génie Maimoun, fils de Dimdim, qui eft devenu amoureux d'elle? Mais je fais bien comment ce bon chef des derviches pourröit la guérir; la chofe eft très-aifée , & je vais vous la dire. II a dans fon couvent un chat noir, qui a une tache blanche au bout de la queue, environ de la grandeur d'une petite pièce de monnoie d'argent, II n'a qua arracher fept brins de poil