is toegevoegd aan uw favorieten.

Le cabinet des fées; ou Collection choisie des contes des fées

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

CONTES ANGLOIS. $f

de grandesfupplications a cette figure d'homme affreux, qui étoit dans le milieu: non , dit-il, ma puiffance ne s'étend point fur lui: un efprit célefte , mon ennemi juré, le détend contre moi, & m'a fait éprouver encore depuis peu que, dans mes entreprifes, je ne fuis pasheureux fous le nom de Labouréelamboy. Mon autre nom m'eft bien autrement favorabis ; j'ai déja acquis un grand nombre de jeunes beautés fous ce nom , 6c j'efpère que demain k 1'heure qu'il eft, j'en acquérèrai encore une qui en vaut beaucoup d'autres. Après ces muts, eet homme épouvantable fe mit k recommencer fes fauts en chantant cette chanfon d'une voix terrible:

Si jeune & tendre femelle, N'aimant qu'enfantins ébats , Avoit mis dans fa cervelle , Que Ricdin-ricdon je m'appelle, Point ne viendroit dans mes lacs; Mais fera pour moi la belle Car un tel nom ne fait pas.

Après que ce démon, car effeeïivement c'en étoit un, eut chanté cette belle chanfon , il reprit ainfi, en s'adreffant a la femme qui lui avoit parlé : Comme les hommes ont une éducation plus cultivée que les femmes, nousavons ordinairement plus de peine a les féduire, que nous n'en avons a duper le fexe crédule, i