is toegevoegd aan uw favorieten.

Le cabinet des fées, ou Collection choisie des contes des fées

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Contes Persan s. ioj nous quitta, & le lendemain matin il dit au fultan : fire , votre majefté ne fait pas qu'elle a dans fes jardins un tréfor. En même tems il lui raconta ce qui s'étoit paffe entre nous le foir précédent. Le Sultan, fur le rapport de fon miniftre , eut envie de m'entendre. J'irai, dit-il, dans les jardins aujourd'hui pour voir ce teigneux. Qu'on avertiffè mes mulïciens d'y préparer un concert , Sc qu'on ait foin d'y porter toutes fortes de rafraichiffemens.

Cet ordre n'eut pas fi - tot été donné , qu'on étendit de magnifiques tapis de pied tout autour du baffin ou j'avois bu avec le vieillard. Les officiers de la bouche drefsèrent plufieurs buffets qu'ils couvrirent de riches vafes remplis de liqueurs exquifes , tandis que fous deux pavillons de fatin verd ils faifoient apprêter plufieurs fervices de viandes &c de fruits. Tout fe trouva prêt lorfque le Sultan arriva , fuivi de fon grand vifir & d'une partie de fes courtifans.

D'abord qu'il fe fut affis , & qu'il eut ordonné aux perfonnes de fa fuite d'en faire autant, je me préfentai devant lui avec une corbeille de fleurs, & les reins ceints d'un linge blanc. Je mis la corbeille a fes pieds, Sc me retirai d'un air fort refpectueux. Je m'appercus qu'il me regardoit avec attention , Sc que fur-tout il confidcroit la vellie qui me coiffbit fi mal. 11 devina

C 4