Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

des Auteurs. 237 portoit dans le monde, nuifoit un peu a fa réputation littéraire. On aimoit mieux voir en lui l'homme vrai, bon, fenfible, que 1'écrivain aimable Sc profond; il feroit a fouhaiter que la réputation des qualités de 1'ame, balancadent toujours celle des talens , les lettres feroient alors univerfellemem révérées.

Parmi les ceuvres de Charles Perrault, fe trouvent des contes en vers, dont nous avons fait ufage ; il attribua fes contes de Fées a fon dis Perrault d'Armancourt qui étoit Lieutenant dans Ie Régiment Dauphin, 8c qui mourut en 1700. L'avant propos qui précède le choix que nous avons des contes de Perrault, Sc qui eft inféré dans le premier volume de la Colleclion , donne une idéé fufdfante de Famabilité de ces ouvrages & du talent de l'auteur. Nous y renvoyons nos lecteurs. La première édition des contes de Perrault eft de 1697. On y trouve le conté de l'Adroite Princeffe ou les Aventures de Finette, qui eft a ce qu'on affure Ie premier de ce genre, & dans ce fens, Perrault en auroit été Finventeur; nous croyons cependant qu'on s'eft trompé. II exiftoit un roman de féerie, dans Ie douzieme fiècle, fous le même nom, l'auteur étoit né en Provence, 8c celui-ci devoit auxOiientaux Sc aux Itlandois, 1'invention du genre dans lequel il s'exercoit. On fait que les Provencaux avoient écrit des romans dès 113 0, qui tenoient

Sluiten