is toegevoegd aan uw favorieten.

Histoire générale des roïaumes de Chypre, de Jerusalem, d'Arménie, et d'Egypte, comprenant les croisades, et les faits, les plus mémorables, de l'empire Ottoman.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Mdffacre du Calife ^'Egypte, par le Soudan , Ebeis..

Maffacre du Soudan, prije de Noferadin,

ptr las Chevaliers de l'Hópital,

& du Temple.

m II I S T O I R E GE' NE' R A L E

ge, remit 1'examen de cette affaire ades Avocats Confiftoriaux % qm, après divers plaidoïers , & conteftations, fe déclarèrent pour les Hofpitaliers ; foit qu'AüRiEN voulüt maintenir ce que fes Prédéceffeurs avoient fait en faveur de ees Chevaliers ou que, felon le même Archevêque de Tyr, le Pontife, «Sc le facré Collége euffent été gagnés par les grands préfens des Chevaliers on les conhrma dans tous leurs Priviléges, Immunités, «Sc Exemptions, pendant que le Patriarche, & les autres Prélats, furent contraints de s'en retourner, fans aucune réparation des infultes qu'ils en avoient recües.

Cette mortification ne fut pas la feule, que recurent ces Ec- cléfiaftiques.. Ils eurent encore, en arrivant en Palejline, celle que leurs ennemis avoient confidérablement augmenté leurs richefTes, & leur crédit, «Sc qu'ils cravailloient même a faire de nouvelles acquifitions, pour diminuër. encore 1'autorité, & les ré-venus de leurs compétiteurs.

Cependant les Hofpitaliers, & les Templiers, qui entretenoient des efpions chez tous les Princes Infidèles du voihWe avoient été informés, que le Soudan Ebeis, alors Gouverneur gypte, fous le Calife, fe moquant du refpecf,. que les Peuples avoient pour ce Calife, qu'ils nommoient Idole de Souverain, 1'avoit mafTacré, «Sc s'étoit emparé de fes immenfes tréfors,dans le deffein d'élever fur le Trone fon Fils Noferadin; mais que Ie foulèvement du Peuple ne lui aïant pas donné le tems d'exécuter ce grand projet, il avoit été contraint de s'enfuïr, avec toute fa familie, «Sc fes richeffes, pour aller chercher un azile a Damas,

Les Chevalliers profitèrent fi a propos de ces avis, qu'ils fe mirent en campagne, joignirent le Soudan, avant qu'il put arnver a Damas, le maffacrèrent avec la plupart de fa fuite, a la referve de Noferadin, fon Fils, qu'ils prirent vifs. Ils firent auffi un butin ineftimable. Les tréfors du Roi d''Egypte, que ce Soudan. emportoit avec lui, étoient,fans contredit,les plus grands,

les