Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

444 HISTOIRE G E' N E' R A L E

rent clans fes Etats; <Sc, avide de faire paroitre fon zèle pour la libération du St. Sépulcre, il leva bon nombre de Troupes, «Sc équipa plufieurs Batimens bien munis, pour paffer lui même' en Palejline, auiTi-töt que le Roi de Hongrie, & les autres Croifés ia,7- feroient arrivés.

Eustorge, prémier Archevêque Latin de Nicofie, a 1'imitation du Roi, prit auffi la Croix; Gautier, Seigneur de y^;^; Jean d'Ibelin, Seigneur de Baruth; Philippe, fon Frère ; Gautier de Be'san , & plufieurs autres des principaux Barons, fuivirent fon exemple, & faccompagnèrent en Palejline. Artkicƒ/ƒ. Le Roi de Hongrie, «Sc toute 1'Armée des Croifés Ü Europe, fffi*du étant enfin arrivés, en Chypre, vers la mi-Septembre, remplirent Hongrie tout je payS dadmiration, & de joie. On n'y avoit jamais vu «cbypre. ^ fpe(cj.acje pius merveilleux, ni fi grand, que 1'étoit lafnuence de tant de floriffante, <Sc martiale Nobleffe, toute parée,& caparaconnée de différentes facons, felon Tufage des Provinces, d'oü ils étoient fortis. Les Maïtres de YHópital, & de Temple, s'y rendirent aulïï, fuivant fordre qu'ils en avoient recu du Pape, tant pour honorer, & accompagner ce Prince,«Sc les autres Seigneurs a Ptolomaïde, que pour les inftruire , felon leur expérience, de la manière de faire la guerre aux Infidèles, &• pour propofer même les entreprifes, qui leur paroiffoient les plut avantageufes.

i/i tm* Lorsque la Flotte du Roi Hugues fut équipée, ce Prince, %iSr4» laiffa le foin du gouvernement a la Reine Alix, fa Femme, «ScJuïde0" recommanda a la Cour fupérieure de 1'alfifter de fes pruden*. confeils. Les deux Rois, les Princes, & Seigneurs Croifés, s^embarquèrent avec leurs Troupes, «Sc abondance de provifions. Ils-abordèrent, en peu de jours, heureufement a Ptolomaïde, oü le Roi de Jérufalem, qui fe trouvoit alors a Tyr, vint d'abord les joindre-. Sans perdre le tems en cérémonies fuperflues,ils- s'alremblèrent d'abord- pour délibérer, de quel cöté ils com^ meneeroienj: leurs opérations contre ks Sarrafw,

k ii H Leur

Sluiten