is toegevoegd aan uw favorieten.

Histoire générale des roïaumes de Chypre, de Jerusalem, d'Arménie, et d'Egypte, comprenant les croisades, et les faits, les plus mémorables, de l'empire Ottoman.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

öe CHYPRE. Lir. XIX. Gh. V. 'n%

C H A P I T R E V.

Un nouveau mallieur contribua encore a la défaite des Cby- , priots. UnPhenomène, qu'ils ■ appelloient Comete, pa- * rut pendant trois nuits au deffus de la tente du Roi. II c n'en fallut pas davantage pour décourager fes Troupes, na- d turellement portées a la fuperftition , fur tout les Grecs , qui« prirent ce figne Celefte pour un mauvais augure. Au lieu de marcher aux ennemis, avecvigueur, &hardieffe, pom• defendre leur patrie, Sc leur liberté, ils furent tellement faihs dune terreur panique, que la plupart fe fauvèrent aux montagnes ; ce qui caula la déronte entière de l'Armée du Roi, & la Viéloire de Tangriverdi. ,

Les Barons Jean de Verni, &Badin Dengres, savancèrent les prémiers, avec ce qui fe trouvoit de plus brave dans 1'Armée; mais ils furent défaits; Sc il y a apparence, que le Roi, craignant un pareil fort, fe retira vers-A^>, fans combattre. 11 rallia cependant autant de monde, qu ü lui tut poffible; &, ne comptant pas affez fur la capacité de fes Omciers, il en donna le commandement au Prince de. Gahlee, fon Frère, avec ordre de s'aller oppofer aux progrès dn Sarrafins9 pendant qu'il feroit travailler aux défenfes delaCapitale. II envoïa la Reine fon Epoufe, &fa Familie , en lieu de iurete, Sc alTemblale plus de Cavalerie, Sc d'Infanterie, qu'il put, pour faire tête lui même aux Ennemis; Mais cette conduite, & ces précautions tardives ne purent rétablir les affaires Rsavanca ppurtant, & livra aux Infidèles une bataille, qui lui fut encore plus fatale, que la prémière. Ses Troupes y furent la plupart

Ccc ccc öe-

rticle /. 'écourage-ent des hypriot?, la iti! une Coète.

Dêfaite,& prifon du Roi.