is toegevoegd aan uw favorieten.

Entretiens du maitre avec ses ecoliers

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

-C 224 >

tion de Pagrandisfement de ma familie? Voila une contestation;

il n'y a point de juge: qui est-ce donc qui en décidera? — II faudra que chacun des deux partis s'adresfe a fes autres voifins, qni décideront les uns d'une fagon les autres de Pautre; et le moyen de s'accorder? .— 11 faudra fe battre; n'est-ce pas? — Oui fans doute, et la chimère de Pégalité, effeehiera abfolu• ment des ligues; ces ligues, des guerres et des disfenfions infinies,et le mal qui accompagne ces fortes dè petites guerres, met les hommes dans la neccsfité de fe foumettre a des hommes vaillans et robustes capables de les défendre. — De cette facon-la, l'égalité abfoluë parmi les hommes, apiès avoir reduit toute Phumanité dans un érat de peine et de mifère; auroit pris des convulfions dont 1'effet auroit été, la deftruction d'elle-même, et la fervituJe la plus accablante. Mais encore, pour mettre fin a cette ma-

tiè-