Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

CONSTANCE.

Ann. 354. XXI.

I'ourfuite des prctendusconjurés.

Amm. I. '4. <• 7.

«43 fflSTOIRE

meure du Préfet. Ils précipitent Domuien au bas des degrés , Pattachent avec Montius, & les trainent tous deux enfemble par les rues & par les places de la ville. Ces forcenés étoient animés par un Receveur d'Antioche , nommé Lufcus, qui courant devant eux, les excitoit a grand cris. Enfin , ils jettent dans 1'Oronte les deux corps, tellement meurtris & brifés, qu'on ne pouvoit plus les diftinguer 1'un de 1'autre. L'Evêqüe les fit retirer du fleuve, & leur donisa la fépulture.

Montius, en rendant les derniers foupirs, avoit plufieurs fois nommé Epigone & Eufebe, comme les appellant a fon fecours. On cherchoit qui pouvoit être ces deux hommes. II s'en trouva deux a Antioche, qui,pour leur malheur, portoient ces noms. C'étoient un Philofophe de Lycie & tin Orateur d'Emefe. Ceux que Montius avoit nommés, étoient deux gardes de 1'arfenal, qui lui avoient promis des armes en cas qu'il en eut be« foin pour foutenir 1'Officier de l'Empereur. Comme ils étoient peu connus, on ne fongea pas a eux ; & fur la

feule

Sluiten