Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Bas-Empire. Liv. XIII. 237 {és. Celfe, Hiérocle, Porphire avoient dit tout ce que 1'enfer peut infpirer; & Julien , avec tout ce qu'il avoit de génie , fut rédnit k réchauffer des obje&ions cent fois réfutées , & que 1'ignorance ou la mauvaife foi ne ceffer.t de reproduire comme nouvelleS & fans replique. La puiffance de 1'Auteur, bien plus que la force de fes raifonnements, ne manqua pas de donner un grand crédit a cette inveftiye. Les Payens en triomphoient. Julien mourut avant qu'on eut eu le temps de répondre a fes fophifmes; mais fuivant le fort fatal de ces fortes d'ouvrages, l'éclat conftant & inaltérable de la vérité éclipfa bientöt les lueurs faufles & paffageres, qu'une plume légere & frivole avoit fu jetter dans ces livres. II ne nous en refteroit rien, li cinquante ans après, St. Cyrille d'Alexandrie en ayant entrepris la réfutation, ne nous en avoit confervé une grande partie. On y voit que 1'aggrelTeur, dans le temps même qu'il veut porter k la Religion des coups mortels , lui fournit des armes pour fa défenfe.

Dieu confondit fes blafphêmes nar

Julien. Ann. jóï,

xxvr.i

Mort dw

Sluiten