Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Bas-Empire. Liv. XXVIIL 237 tranchée après la prife de fa ville épifcopale. Ils traiterent de même Didier, Evêque de Langres. Ils pafierent les habitants au fil de 1'épée,, & mirent le feu a la ville. Befancon vit maflacrer fon Evêque Antidius. Sion fut prife ; Bale ruinée. Ils s'étendirent jufqu'aux Pyrénées : les deux Aquitaines , la Novempopulanie, les deux Narbonnoifes, Provinces auparavant les plus fortunées de la Gaule, ne furent plus couvertes que de cendres & de ruines. Peu de villes purent réfifter a cette fureur par 1'avantage de leur fituation. Ils détruifirent Marfeille : ils affiégerent inutile' ment Touloufe ; & 1'on attribua le falut de cette ville aux prieres de for faint Evêque Exupere. La faim dé voroit ceux que le fer ennemi avoil épargnés. Dans toute 1'étendue de h Gaule, auparavant fi peuplée , on ne rencontroit plus que des cadavres vivants, qu'on diftinguoit 'k peine de; morts dont la terre étoit jonchée Ces horribles ravages ne ceffereni pendant trois ans. - Les Alains, les Sueves & les Van dales s'étant avancés dans 1'intérieu

Arcadius.Honorius.Théodo-

se II.

Ann. 407. fic. Vani. c. i.

TUI. Honor. art. I^.Sfvieit s. Didier.

Ai/at. illuftr, t. i. p. 415.

II.

. Paffage ' des Alle-

Sluiten