Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Txv Bas-Empire. Liv. XXXI. z§ 4tts htunux , rnon pere , de vivre foin des affaires du Jiecle ! Le vrai bonheur nhabite pas fous la pour pre. Je n ai jamais trouvè de plus grand plaijir qua manger votre pain & d boire votre eau. En même-temps fes gens qui le cher•choient étant arrivés, il partit en fe recommandant aux prieres de 1'Anachorete. Celui-ci craignant que cette aventure ne lui attirat quelque confidération , quitta fa celluie, & s'enfuit en Egypte.

Pendant que Théodofe & Placidie s'occupoient a réformer les abus qui s'introduifoient de plus en plus dans les deux Empires, les Huns , mécontents du peu de fuccès de leur expédition précédente, fe jetterent dans la Thrace, tk ravageant tout le pays, marcherent vers Conftantinople, ne menacant-de rien moins que de la ruiner de fond en comble. Théodofe n'ayant point alors de troupes a leur oppofer, eut recours aux prieres, & le Ciel prit fa défenfe. Plufieurs de ces fcarbares fur ent tués de la föudre" avec Rougas leur chef; la pefte défola le relle de leur armée, & ils furent contraints de regagner le Da»ube. II y

Théodo

se II.

ValentinienIII. Ann. 4ïf»

Ann. 416.

XI. Incurfiors des Huns. Socr. I. 7. r. 43.

Theod. I. 5. c. 36. Theofh, 73.

Sluiten