Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Anasta-

SE.

Ann. 503.

356 HlSTOIRE marqué Pentrée d'un ancien fouterrein qui n'étoit bouché que de petites pierres, y entra pendant la nuit, & reconnut qu'il aboutiffoit a 1'intérieur d'une tour dont on avoit confié la garde a des Moines. II en avertit Cabade, qui, la nuit fuivante , y fit couler des foldats. C'étoit le 10 de Janvier : il faifoit un grand froid , & il tomboit une groffe pluie. Les Moines s'étoient enivrés la veille k 1'occafion d'une fête, & dormoient profondément. Ils furent égorgés fans bruit. Quelques Auteurs rapportent que ce furent les Moines eux-mêmes qui trahirent la ville, en donnant a Cabade connoiffance du fouterrein, & que, pour récompenfe de leur perfidie, ils furent égorgés les premiers. On trouva les pofles abandonnés: les fentinelles , pour éviter le froid & la pluie , s'étant retirés dans les maifons. Les foldats qui étoient entrés briferent les portes, & Cabade ordonna de paffer tous les habitants au fil de 1'épée. Cet ordre cruel fit périr plus de quatre-vingt mille perfonnes , fans compter ceux qui furent noyés dans le Tigre , jettés dans des puits,

Sluiten