Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

no Bjs-Empiile. Liv. XLIX. 25 renvoya demi-morts. Enfuite, auffi tranquille fur leur reflentiment, que s'il eütchatié fes propres efclaves, il demeura dans le même lieu, & s'endormit la nuit fuivante , fans foup^onner qu'il eut befoin d'aucune précaution. Au retour des députés, les Mifimiens, outrés de colere , avoient pris les armes; ils arrivent au milieu de la nuit, forcent la maifon oü logeoit le CommilTaire, égorgent les premiers domeftiques qu'ils trouvent endormis. Le bruit réveille les autres, qui, cherchant en vain leurs armes, chancelant, hurlant au milieu des ténebres, fe heurtent, fe renverfent les uns fur les autres. On mafïacre, on affomme, on écrafe. Sotérique eft tué avec fes deux flls. Les Mifimiens dépouillent les morts, pillent les bagages, emportent la caiffe de l'Empereur. Lorfqu'ils furent retournés chez eux, &c que leur fureur fe fut refroidie , faifant réflexion fur leur forfait, fur la vengeance qui alloit fuivre , & fur 1'impuiiTance oü ils étoient de s'en garantir, ils réfolurent de fe donner aux Perfes.

Nachoragan, a la tête de foixante Tome XL B

JüSTINIEN.

Ann. ; 54 t

Les Do-

Sluiten