Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Justin II. Ann. J7J.

Paul diac.

I. 3- c. 11, 13 , 20. I. 4- C IS.

Hifi. mifi, ' l- 17. ] Anafl. in ( BenediSo & Pelagio 1

II. i Sigeb.

chron. c Marian. I Scot. chr. ^ Greg. l.i. 'pift. 31. 1 Idem dial. 1: 1. 2. c. 17. j. Aimoin. I, . 3. c. 80. I' Sigon. de d regno hal. I. i. P Rubeus , C hifi. Ra- c, ven. I, 4. £

cw/z. n

Peregr.kifl. U Longob. t. jjLp. 272. ^

/èri« aiiat. bj

C$fm-P' m

Ató//. bj annal, Be- R

23p H 1 S T 0 l R E

brie & du cöté de Rome, Pautre dans Ia Campanie, dans la Calabre K dans le pays des Brutiens. Le Pape Benoit, qui avoit fuccédé a Jean III, jyant obtenu un fecours de Tibere, dors Céfar, Baduaire, gendre de' Empereur, paffa en Itaüe avec quelmes troupes; mais il fut défait, & nourut bientöt après. La famine ne aifoit pas moins de ravage que les rmes des Lombards: elle contribuoit néme a leurs progrès. Plufieurs plaes fe rendirent faute de vivres ; Roie, fans chef, fans garnifon ni fubftance, étoit dans le plus grand péd: les barbares, après avoir ravagé : terntoire, vinrent mettre le fiege evantla ville. Tibere, devenu Emereur, preffé par les vives inftan?s du Pape, envoya par mer un >nvoi confidérable de bied , qu'il t venir d'Egypte, & qui étant heuufement arrivé au port d'Oflie, reonta le Tibre malgré les Lombards. e fecours rendit le courage aux hatants, dont plufieurs étoient déja orts de ; faim , & fit perdre aux rbares Pefpérance de s'emparer de 3me. Ils fe retireren^ emmenaat

Sluiten