Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Bas-Empirë. Liv* LIV. &$ paffe fes pouvoirs , que de rendre les prifonniers au Khan des Abares, fans la permiffion du Souverain, qui n'ayant pas été confulté dans toute cette négociation , ne prétendoit y avoir aucun égard.

Ces mécontentements déterminoient Maurice k continuer la guerre ; mais il retint Prifque a Conftantinople, & donna le commandement de Parmée a Pierre, qui n'avoit guere d'autre titre pour afpirer a eet emploi, que celui de frere de 1'Empereur. Maurice lui mit entre les mains deux édits ; 1'un conforme k fon caradtere d'économie , régloit fur un nouveau plan 1'habillement, 1'armure & la paye des troupes; 1'autre contenoit des difpofitions avantageufes aux foldats. Pierre avoit marqué, pour rendez-vous aux troupes, la ville d'Odeffus, fituée fur le PontEuxin , au-dela du mont Hémns dans la baffe Méfie. II y fut recu par 1'armée avec de grands honneurs. Mais quatre jours après, les foldats ayant appris qu'il apportoit un nouveau réglement au fujet de leur paye, pafierent rapidement du refpecl: au méTornt XII. B

Maurice.Ann. 596,

xr.

Le Géne-' ral Pierre efluye une legitiem des foldats. Simocat. I. 8. c. 1 , 2, 3.4, 5.6. Theoph. p. ajf. 232.

Cedr. p.398.

Hifi. Mifi, l. 17.

Sluiten